Agenda

Juin
2024

L M M J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Jour avec événement(s)
Jour férié
Article du Jour
Il n'y a pas encore d'article du jour.
Chat Box
Nos vidéos

Publiée le 04-12-2019

Galeries Photo
Faire un Don
Vous aimez le site et désirez le soutenir financièrement.
Activité du Site

Pages vues depuis 05/01/2024 : 23 568 360

  • Nb. de membres 10
  • Nb. d'articles 115
  • Nb. de forums 3
  • Nb. de sujets 12
  • Nb. de critiques 0

Top 10  Statistiques

Lettre d'information
Recevez par mail les nouveautés du site.
Index / DESCRIPTIFS / Ninoxes

Ninoxes de Camiguin (Ninox leventisi) -

(253 mots dans ce texte ) -  lu : 11229 Fois


L'une des deux espèces nouvellement décrites aux Philippines.
Photographie : R. O. Hutchinson / Forktail

La Ninoxe de Camiguin (Ninox leventisi) est grande, avec un long bec. Ses touffes auriculaires sont courtes et ne sont visibles que de près. Elle n'a pas de sourcils clairs mais elle possède une petite tache blanche au-dessus du bec qui s'étend devant l'oeil. Sa face ne contraste pas avec le reste de la tête, et la limite du disque facial n'est pas bien marquée. La couronne est nettement et régulièrement barrée de chamois et de brun sombre. Le manteau est plus nettement barré sur le manteau, les marques devenant moins nettes au niveau du croupion.

Ses couvertures alaires sont entièrement marquées de brun sombre, de chamois et de blanc.
Les primaires sont brun sombre. Les tertiaires sont tachetées. Le dessus de la queue est étroitement barré de bandes pâles et sombres.

La gorge est blanche (visible quand l'oiseau chante), avec quelques stries noires qui s'étendent jusqu'au début de la poitrine. Les côtés du cou et le dessous sont entièrement barrés, davantage que les autres taxons. Des bandes blanches sont visibles de la poitrine à l'abdomen.

Les couvertures sous-caudales sont blanches, avec des barres noires.
L'iris est gris à blanchâtre ou d'un jaune-vert très pâle (jaune chez les autres taxons). Le cercle oculaire est jaune moutarde, tout comme le bec, la cire et les pattes.
Le chant est constitué de strophes courtes et répétées composées d'aboiements rapides et irréguliers et entrecoupées de brèves pauses.

Autres publications de la sous-rubrique6