Eu : les chouettes effraies sont bien revenues 3725


CHOUETTESEFFRAIES.jpg

Suite à la pose des nichoirs à chouette effraie par le Groupe ornithologique normand (GONm) le week-end de Pâques à Petit-Caux, dans les vallées de la Bresle, de l’Yères et le Plateau, les premiers contrôles ont été effectués entre le 28 mai et le 15 juin.

Quinze jeunes Éffraies

« Un an après la pose des premiers nichoirs, les résultats sont très encourageants, se réjouissent les membres du GONm. Nos efforts communs ont été vite récompensés et nous espérons que ce ne soit qu’un début.

Sur neuf nichoirs posés entre le 31 mars et le 1er avril 2018, trois sont occupés. Il y a cinq jeunes effraies par nichée, ce qui fait un premier total de quinze jeunes qui vont venir repeupler nos campagnes. Un nichoir aurait abrité une nichée de chouettes hulottes, déjà envolées lors du contrôle.

L’année semble très bonne pour les effraies avec généralement une précocité de la ponte en 2019, les jeunes présents dans deux nichoirs étaient d’âge déjà avancé et laissent espérer une deuxième ponte. » Selon le GONm, l’abondance de proies explique cette dynamique.

D’autres nichoirs posés entre l’été et l’automne 2018 n’ont pas été occupés cette année, ils le seront sans doute à l’avenir. Pour des raisons de sécurité, pour éviter tout dérangement, le secret est bien gardé sur l’implantation des nichoirs occupés.

Si des communes veulent se joindre au projet, si des agriculteurs ou des particuliers ont des bâtiments susceptibles d’accueillir un nichoir, ou si des personnes ont des questions ou des informations à communiquer sur la chouette effraie des clochers, contacter François-Xavier Plaisant au 06 85 58 63 12 ou par courriel : fxplaisant@orange.fr

Paris-Normandie
Le 24/06/2019


Root Publié le : Mardi 25 juin 2019